Dès sa conception, il a été décidé que la sécurisation prévaudrait sur toutes les autres caractéristiques.

  • Les systèmes d'exploitations et les logiciels contenus dans la Databox ont donc été déployés avec toutes les fonctionnalités de sécurisation disponibles.
  • Comparé à un serveur ou à une station de travail Windows par exemple, on estime qu'une machine de la Databox a un niveau de sécurité au moins 10 fois plus élevé.
  • Par nature, l'Open Source est considéré comme étant plus sûre que les systèmes propriétaires (comme Windows par exemple). En effet, les grandes attaques informatiques qui ont eu lieues ont toujours été dirigées vers des systèmes propriétaires.
  • Un autre aspect est que bien souvent, dans les grands Datacenter des grands groupes, les systèmes de sécurisation des machines ne sont pas paramétrés, car cela prend trop de temps et consomme trop d'argent.
  • L'avantage pour la Databox est que tous ces aspects ont été pris en compte et mis en place en amont, lors de la conception. Il y a eu plus d'un an de travail de paramétrage. Le résultat est que chaque Databox produite aujourd'hui encapsule ces propriétés de sécurisation avancée.
  • Un autre aspect concernant la sécurité est celui de la conservation et de l'intégrité des données.
  • Les serveurs d'une Databox sont tous clusterisés en mode High Availibility. L'accès aux données et leur conservation dans le temps est donc garanti.
  • Ce principe prend en compte les pannes matérielles qui surviennent toujours tôt ou tard. Grâce au clustering systématisé des machines, la continuité de service est assuré.

En conclusion, on peut vraiment dire que la sécurisation est présente dans l'ADN d'une Databox dès sa conception, et que chaque Databox hérite de cet ADN.